Toute entreprise doit aujourd’hui prendre soin de son e-réputation et bien savoir l’analyser. Quels sont les acteurs agissant sur la notoriété numérique d’une entreprise ou celle de l’un de ses dirigeants ? Quels sont les personnes ou les réseaux capables d’influencer son secteur d’activité ? Face à la digitalisation rapide des entreprises et des médias, à l’expansion de l’usage des réseaux sociaux, aux informations, vérifiées ou non, circulant en temps réel, il est nécessaire d’identifier ces acteurs, ainsi que leurs propres sources d’information. Ils sont un point crucial de la stratégie des veilles d’e-réputation.

Les internautes, acteurs de l’e-réputation des entreprises

Aujourd’hui, se renseigner sur Google ou un autre moteur de recherche est devenu un réflexe avant de contacter une entreprise ou d’effectuer un achat. Si le consommateur lambda fait peu confiance à la publicité, il est, en revanche, généralement prêt à suivre les avis et recommandations d’autres internautes.
Les avis clients postés sur le web sont devenus une réelle force, dont il faut nécessairement tenir compte. Ils influent grandement sur l’e-réputation d’une entreprise, et avec eux, les autres moyens dont disposent les internautes : échanges d’informations sur les forums, conversations sur les réseaux sociaux, commentaires sur les produits des e-boutiques. Internet permet de donner son avis en ligne, bon ou mauvais, vérifié ou invérifiable, sur un produit, un service ou une personne.
De plus, la sophistication des Smartphones et la possibilité de diffuser instantanément un message, une photo ou une vidéo sur les réseaux sociaux, offrent aux clients et consommateurs un pouvoir considérable. C’est un pouvoir de nuisance tout autant que de crédit. En effet, une action médiatique contre une entreprise peut être déclenchée très rapidement et entacher durablement votre e-réputation.
Surveiller les avis utilisateurs est donc crucial pour éviter un bad buzz pouvant entraîner le boycott d’un produit, voire de l’entreprise elle-même.

Les médias, presse générale et spécialisée

Pour répondre aux usages des utilisateurs, les médias se sont eux aussi digitalisés. Leurs sites internet diffusent désormais des informations en continu. Or, la concurrence est encore plus forte sur le web, où journaux, radios, chaînes TV partagent le même espace. La recherche du scoop y est plus intense et toute information publiée est immédiatement relayée.
Les médias participent donc à la propagation instantanée de nouvelles susceptibles de nuire ou de bénéficier à l’image d’une entreprise.
De plus, ils profitent du poids que leur accorde Google en tant « qu’acteurs de confiance ». Les news qu’ils diffusent n’ont donc aucun mal à figurer dans les premières positions dans les résultats de recherche.

Les concurrents ou partenaires, acteurs de son e-réputation

Votre e-réputation est également influencée par ce que disent de vous vos concurrents, fournisseurs et partenaires. Il faut donc également surveiller leurs organes de diffusion.
Ils peuvent émettre des commentaires élogieux sur un produit ou service ou, au contraire, un avis négatif. Un concurrent peut utiliser les outils de communication pour dénigrer une entreprise ou diffuser des informations erronées.
Les rumeurs sur le net circulent vite et aisément, et il faut être en mesure de les stopper le plus rapidement possible si elles portent préjudice à la notoriété de l’entreprise.

Les influenceurs, relais d’opinion

Aujourd’hui, les consommateurs reçoivent de multiples conseils par le biais de sites ou de réseaux sociaux au sujet de produits ou de services. Ces conseils sont délivrés par de nouveaux leaders d’opinion : les influenceurs.
Ces relais d’opinion influencent les habitudes de consommation de leur communauté d’abonnés Instagram, Facebook, YouTube ou Twitter. Le marché du marketing d’influence est en pleine croissance, et devrait dépasser les 20 milliards de $ en 2020 contre 6,5 milliards en 2019 1. Les entreprises ont tout intérêt à surveiller et analyser les influenceurs œuvrant dans leurs domaines d’activité.
Si une entreprise utilise des influenceurs pour effectuer des opérations commerciales rémunérées, elle doit rester vigilante à toute perte de crédibilité, car le rejet des abonnés peut être fulgurant.

Les employés participent à la notoriété numérique de l’entreprise

Les employés d’une entreprise ont aussi une influence sur son image. Ils peuvent être, souvent involontairement, vecteurs de fuite d’informations préjudiciables. Ils peuvent aussi partager leurs (in)satisfactions professionnelles sur les réseaux sociaux. Les anciens employés, également, peuvent diffuser des informations positives ou négatives. Il est donc intéressant de suivre ce qu’ils rapportent de l’entreprise ou de son dirigeant sur internet.

Devant la diversité des acteurs prenant part à la réputation numérique d’une entreprise, celle-ci doit mettre en œuvre une stratégie de gestion de notoriété. Faire appel à une agence experte dans la surveillance d’e-réputation permet de disposer régulièrement d’un état instantané de la notoriété sur Google et de son évolution. Maîtrisant les outils de veille et les processus de collecte et d’analyse des informations, elle assure la gestion au quotidien d’une surveillance à ne surtout plus négliger.

1 Source : InfluencerMarketingHub

Plus d'infos

Ces prestations pourraient également vous intéresser