Créer un site web est un projet important pour une entreprise. Le site doit refléter l’image de la marque mais aussi répondre à des objectifs business. Pour réussir ce projet, il est nécessaire de bien connaître les étapes de création d’un site web.

Le cadrage du projet

Comme tout projet, la création ou la refonte d’un site web débutent par une phase de planification.

En premier lieu, il convient de se poser un certain nombre de questions stratégiques qui aideront à dessiner les contours du projet :

  • Pourquoi créer un site web ?
    A quels objectifs business le projet répond-il (notoriété, génération de leads, ventes en ligne) ? S’agira-t-il d’un site vitrine, d’un site e-commerce, d’un site orienté vers la conversion ?
  • A qui le site va-t-il s’adresser ?
    Quelles sont les caractéristiques de l’audience-cible ? Quel est son parcours d’achat ? : si l’objectif du site est la conversion ou la vente en ligne, cette question est cruciale.
  • Quel est l’environnement concurrentiel du projet ?
    Comment les concurrents communiquent-ils sur le web ?
  • Quelles sont les fonctionnalités indispensables ?
  • Quels types de contenus le site contiendra-t-il ?
  • Quelle enveloppe budgétaire est-on prêt à allouer au projet ?

A ce stade, il s’agit d’abord d’affiner les enjeux et les objectifs liés à la création du site. Cette étape permet aussi de commencer à se projeter en imaginant les grandes lignes du futur site. Mais surtout, elle va servir de socle pour créer un brief projet à partager aux éventuels prestataires.

Le cahier des charges

Le cahier des charges consiste à formaliser les besoins liés au projet. C’est un document indispensable pour choisir un prestataire, lui permettre d’établir un devis circonstancié et collaborer efficacement.

A travers ce document, le chef de projet présente le contexte et les objectifs de la création du site mais aussi les spécifications fonctionnelles, techniques et graphiques du futur site.

Il contient en général les éléments suivants.

La présentation du projet

Cette première partie du cahier des charges reprend de manière formelle les résultats de la réflexion réalisée lors de l’étape précédente :

  • objectifs du site
  • cible
  • descriptif de l’existant
  • benchmark concurrentiel
  • périmètre du projet

La description graphique et ergonomique

Le cahier des charges présente aussi la liste des éléments graphiques à utiliser dans le cadre du projet (couleurs de la marque, déclinaisons du logo, éléments visuels,…)

Le porteur du projet peut aussi y intégrer ses exigences en termes de design et, éventuellement des maquettes graphiques des pages.

Les spécifications fonctionnelles et techniques

Dans un projet digital, les spécifications fonctionnelles décrivent précisément les fonctionnalités attendues du site web.

C’est une étape cruciale pour faire la transition entre les besoins des utilisateurs et le développement du site. Si le périmètre fonctionnel du site n’est pas correctement délimité, cela risque de se traduire par des délais allongés, des incompréhensions entre le porteur de projet et le prestataire et un budget mal maîtrisé.

A ce stade, il faut donc lister de façon exhaustive les fonctionnalités dont les utilisateurs auront besoin. Pour cela, il convient de déterminer d’abord quelles actions les visiteurs chercheront à accomplir sur le site, puis à définir les fonctionnalités qui leur permettront de les réaliser.
Par exemple, dans le cadre d’un site e-commerce, il faut penser aux fonctionnalités liées au mode de livraison ou aux modalités de paiement.

Le cahier des charges comprend non seulement des spécifications sur le front office (la partie « utilisateurs » du site) mais aussi sur le back office (les fonctionnalités d’administration et de pilotage du site).

Le document pourra aussi comporter des indications sur les types de contenus qui figureront dans le site (articles de blog, vidéos, images, …). Il donnera également des informations sur l’arborescence et le rubriquage.

Enfin, il spécifie aussi les contraintes techniques comme :

  • le choix du CMS (Content Management System) : WordPress, Magento, Joomla, développement maison…
  • la prise en charge de l’hébergement par le prestataire ou non
  • les intégrations avec des outils tiers : marketing automation, CRM, logiciel comptable,…

Les modalités de collaboration

Le cahier des charges s’adresse aux prestataires qui vont collaborer au projet. Il détaille donc les prestations attendues ainsi que les modalités de collaboration.
Il donne des indications sur le planning prévisionnel et sur le pilotage du projet, en particulier la répartition des tâches entre le porteur de projet et le prestataire.

La conception du site web

Sur la base des spécifications fonctionnelles du cahier des charges, l’équipe projet va commencer à imaginer l’interface web et le design du site.

A ce stade, il s’agit de traduire les parcours de navigation des utilisateurs en recommandations pratiques et de définir le plan général du site.

Le chargé de projet définit l’arborescence du site, c’est-à-dire la façon dont les contenus du site seront organisés. Puis, pour chaque type de page, il réalise un « zoning » pour montrer l’agencement des différents éléments de la page.

Cette étape nécessite des échanges constants entre le demandeur et le prestataire pour s’assurer que les propositions répondent au cahier des charges et aux besoins des utilisateurs.

Le maquettage du site

Sauf si le porteur de projet a fourni ses propres maquettes, le prestataire va prendre en charge l’identité visuelle du site web. Pour cela, il se base sur les recommandations du cahier des charges et sur la charte graphique de l’entreprise qui lui a été transmise.

En général, plusieurs maquettes sont réalisées à partir des éléments existants afin que le client puisse se faire une idée du rendu final.

Le développement et l’intégration web

Lorsque les parties prenantes du projet ont validé l’UI (l’interface utilisateur) et les maquettes graphiques, le développement du site peut démarrer.
D’abord, l’intégrateur web transforme les maquettes en pages HTML. Le code HTML permet de structurer les pages. Ensuite, il utilise le langage CSS pour mettre en forme le fichier HTML et définir les styles des pages.

Il implémente également toutes les fonctionnalités définies dans le cahier des charges et intègre les contenus fournis par le porteur de projet.

L’hébergement du site

Avant de mettre en ligne le site, il faut le rattacher au nom de domaine et à l’hébergement choisis.

Le recettage et la mise en ligne

Le recettage d’un site web consiste à vérifier que la version finalisée du site correspond bien à toutes les spécifications du cahier des charges.

Il convient de bien tester toutes les fonctionnalités et de repérer les dysfonctionnements et les imperfections.

Idéalement, on élargit cette phase de test à un groupe de bêta-testeurs qui remonteront leurs feedbacks. Ainsi, on pourra corriger les éventuelles failles avant la mise en ligne définitive.

Le suivi et le pilotage du site web

Une fois le site en ligne, le projet continue. Pour générer du trafic, il convient de mettre en place des actions de  webmarketing (référencement naturel, payant, emailing, etc.).

En premier lieu, on pensera à demander l’indexation du nouveau site sur la Google Search Console.

Ensuite, pour mesurer les performances du site, il est souhaitable de configurer un compte Google Analytics. Cet outil gratuit de Google permet de connaître le comportement des utilisateurs du site web mais aussi de configurer des objectifs et de les suivre.

La création d’un site web est un projet complexe. Elle demande des compétences variées et une coordination parfaite entre le porteur de projet et le prestataire. En amont, le cahier des charges est indispensable pour mettre le projet sur les bons rails. Ensuite, le choix du prestataire et la qualité des échanges garantissent la réussite du projet.

Les équipes de pilotage de projet Web Mediaveille sont à votre disposition pour vous épauler dans la création de votre site Internet. Veritables chefs d’orchestres, ils peuvent intervenir soit en appui sur certaines de ces étapes, soit en pilotage complet de votre projet et des différents intervenants nécessaires pour le mener à bien.

Plus d'infos

Ces prestations pourraient également vous intéresser