Fort du fonctionnement de son moteur de recherche, et notamment de son algorithme de pertinence, Google entend proposer des réponses de plus en plus pertinentes aux requêtes tapées par les internautes. C’est dans cet esprit que Google a mis en place en 2007, « l’Universal Search » ou recherche universelle. Il s’agit pour Google d’afficher dans ses pages de résultats ou SERP (Search Engine Result Page) des liens issus des différents index qu’il constitue comme les images avec Google images, les vidéos avec Youtube, des actualités avec Google News ou Google Actualités et Google Maps. 

De quoi se compose, la SERP, la page de résultat de Google avec la recherche universelle ?

La page de résultats de Google –  dans le cas de la recherche universelle  – va comprendre plusieurs blocs. Chacun va mettre en avant les ressources (Actualités, images, vidéos, maps) qui sont à la disposition de Google dans ses différents index. Ainsi, vous pourrez retrouver les articles de Google Actualités attachés à votre requête sur votre gauche, les images de Google images sur votre droite.

Et en-dessous des articles de Google News, vous retrouverez des vidéos. Et sur votre droite, ce sera le « knowledge Graph », c’est un ensemble d’informations « encyclopédiques » qui viennent apporter des précisions sur votre requête comme une biographie pour une personnalité.

Très souvent, vous retrouverez ici l’extrait de la page Wikipédia. En tête de SERP, vous pourrez également voir s’afficher les produits de Google Shopping.

Quelles sont les conséquences de la recherche universelle sur le SEO ?

Le Search Engine Optimisation (SEO) est l’ensemble des techniques qui permettent d’améliorer la visibilité d’un site web dans les pages de résultats d’un moteur de recherche comme Google.

Jusqu’à l’apparition de la recherche universelle, la SERP se présentait sous la forme de 10 liens bleus. Désormais avec la recherche universelle, la page de résultats va comprendre 8 liens car les éléments qui vont composer la recherche universelle vont en effet repousser les liens naturels plus bas dans la page.

Les places pour ainsi figurer sur la première page de Google se font plus rares avec la recherche universelle. Les référenceurs web devront redoubler d’efforts pour que leur site web apparaisse en première page.

Et pour ceux qui avaient la chance d’être en première position sur la première page Google sur une requête, ce n’est plus leur site que nous voyons en premier avec la recherche universelle.

Naturellement, la recherche universelle et ses conséquences devront être prises en compte par le référenceur web. Il devra même veiller à proposer du contenu (articles, images, vidéos) qui permettront à son site d’être présent parmi les ressources proposées dans les différents blocs de la recherche universelle. Un référenceur web ou consultant SEO doit ainsi avoir une approche multimédia dans sa stratégie SEO globale en élaborant un calendrier éditorial et imaginer toutes formes de contenus multimédias qui pourraient intéresser l’internaute et le pousser à interagir, partager le contenu.

Comment bien utiliser la recherche universelle ?

Un référenceur web a réalisé un benchmark de vos concurrents au moment de son audit SEO, il connaît très bien leurs positionnements, leurs avantages, les formes de leurs contenus. Il a identifié d’éventuelles opportunités pour votre stratégie SEO.

La recherche universelle est un moyen pour votre site web, votre marque, vos produits d’apparaître dans différents blocs en plus des résultats naturels. Votre référenceur web ou agence SEO devra veiller à proposer du contenu avec lequel les internautes voudront interagir. 

En attendant d’apparaître parmi les différents blocs de la recherche universelle de Google, votre consultant SEO ou votre agence SEO devra travailler le balisage complet des données structurées sur votre site pour créer des « rich snippets ». Ces données structurées entendent fournir des informations supplémentaires aux moteurs de recherche. Les internautes pourront en apprendre davantage sur votre entreprise directement dans la SERP.

Si le classement de votre site dans les résultats naturels du moteur de recherche ne s’améliorera pas directement, faire le choix de travailler son site avec les « rich snippets » permet une meilleure visibilité des pages de votre site web dans la SERP. Vous enrichissez ainsi le résultat naturel, le lien de votre site web avec éventuellement des éléments visuels ou des avis clients.

Vous donnerez également plus envie aux internautes de visiter votre site web surtout si les données affichées répondent à leurs besoins. Votre consultant SEO va intégrer ses balises sémantiques à partir du protocole « Schema.org ». Mais les référenceurs web préconisent de faire appel à un développeur web.

Qu’en est-il de la recherche universelle dans le cadre de la recherche vocale ?

La recherche vocale ? Vous posez une question à une enceinte connectée et celle-ci va y répondre à partir des pages de résultats des moteurs de recherche comme Google.

Or, l’enceinte connectée va répondre à la question posée en reprenant le texte qui se retrouve en position zéro ou featured snippet . Avec les enceintes connectées, c’est bien le terminal des résultats naturels tel que nous le connaissions qui est chamboulé.

Impossible avec la recherche vocale, de reprendre chacune des ressources qui proviennent des différents index de Google comme les images ou des vidéos. Avec la recherche vocale, la recherche universelle disparaît !

La recherche universelle et une véritable opportunité pour les experts SEO et leur stratégie SEO. Les sites web qui jusque-là étaient en première place dans les résultats naturels se sont vus reléguer à des places inférieures. Un site web se doit ainsi pour être présent dans la recherche universelle proposer des contenus multimédias et penser à quel format privilégier pour apparaître toujours plus haut dans les SERPs et dépasser les concurrents.

Plus d'infos

Ces prestations pourraient également vous intéresser