Quand nous parlons de moteur de recherche sur le web, nous pensons bien naturellement à Google, moteur de recherche incontournable dans le monde et dans l’hexagone avec plus de 90 % de parts de marché. La firme de Mountain View lancée en 1998 est, en ce qui concerne la recherche organique, sans conteste le moteur de recherche le plus performant, le plus pertinent grâce aux mises à jour fréquentes de son algorithme.

Pourquoi Google est le meilleur moteur de recherche sur le web ?

Google entend s’appuyer sur plus de 200 critères pour classer les sites web dans les différentes pages de résultats. Nous sommes bien loin du seul critère du nombre d’occurrence d’un mot clé sur une page web pour les premiers moteurs de recherche comme AltaVista.

Google est arrivé en 1998 et a changé la donné en intégrant la popularité, c’est-à-dire le nombre de liens externes qui pointent vers un site web pour juger de la pertinence, du sérieux d’un site web. Depuis, Google n’a eu de cesse d’améliorer le fonctionnement de son moteur de recheche et ses algorithmes en y ajoutant des filtres, les plus connus sont Panda ajouté en 2011 qui entend faire disparaître les résultats des sites web qui proposent des contenus de faible qualité et Pingouin (2012) qui chasse les sites web qui ont augmenté leur visibilité à l’aide de liens externes de mauvaise qualité.

Comprendre toujours plus précisément l’intention première des internautes dans leurs requêtes, cela a toujours été le but de Google. C’est pour cela que la firme de Mountain View met en place en 2013, Hummingbird ou Colibri qui permet au moteur de recherche de répondre de manière plus pertinente à trois types de demande (les requêtes génériques qui peuvent avoir plusieurs sens, les requêtes longue traîne de plus de cinq mots et les requêtes inédites).

L’objectif d’un moteur de recherche et encore plus pour Google est de proposer les réponses les plus pertinentes aux requêtes formulées par les internautes. C’est pour cette raison que Google a choisi d’ajouter de l’intelligence artificielle à son algorithme en 2015 avec Rankbrain. Il s’agit d’un programme d’intelligence artificielle qui doit permettre à Google de mieux comprendre les requêtes tapées par les internautes.
En ajoutant Rankbrain à son algorithme, Google s’appuie sur le machine learning pour proposer des résultats toujours plus pertinents.

Avec le machine learning de Rankbrain, l’algorithme de Google apprend de lui-même et change constamment. Rankbrain doit assurer à Google de mieux comprendre le sens des mots qui se trouvent sur une page web et l’intention de recherche de l’internaute.

En 2020, même si la recherche vocale est bien présente, Google insiste toujours plus sur les fondamentaux, l’importance de proposer sur les sites web des contenus de qualités faisant partie intégrante d’un même univers sémantique et dont l’architecture est claire.

Quel est le moteur de recherche le plus utilisé dans le monde ?

Google est le leader des moteurs de recherche presque partout dans le monde. Les deux seuls pays qui font exception sont la Russie avec Yandex et la Chine avec Baidu. En France, Google écrase le marché avec plus de 90 % de parts de marché, très loin devant Bing (moteur de recherche développé par Microsoft en 2009) et Yahoo.

Baidu est le premier moteur de recherche en Chine avec une part de marché de plus de 70 %. Baidu ressemble à Google tant par son design que par son business model. Il se monétise également par la publicité.
Yandex est quant à lui le cinquième moteur de recherche le plus populaire au monde. Le moteur de recherche russe est largement utilisé dans sa patrie avec 60 % du marché des moteurs de recherche et offre des fonctionnalités similaires à celles de Google (rechercher des sites, des images, des vidéos, cartes…).

Bing est un moteur de recherche mais propose également un environnement complet avec une carte (Bing Maps), un outil de traduction (Bing traduction).

D’autres solutions alternatives à Google existent.

Yahoo et Bing proposent également un moteur de recherche efficace avec un large choix de fonctionnalités mais ne représentent que quelques pourcentages d’utilisateurs.
Citons également un moteur de recherche conçu en France qui met en avant la protection des données personnelles comme argument pour se distinguer du géant américain : Qwant. Avec ce moteur de recherche, les informations personnelles des utilisateurs ne sont pas stockées et utilisées à des fins commerciales. L’internaute avec Qwant n’est pas tracé par l’installation de cookies. Qwant propose notamment un moteur de recherche à destination des 6-13 qui garantie aucun accès à des sites violents, pornographiques ou de e-commerce. Qwant représentait 0,8 % de parts de marche en France en mars 2020.
Des acteurs comme Ecosia (Allemagne) ou Lilo (France) ne sont pas des moteurs de recherches à part entière, ils utilisent Bing mais ce sont des moteurs alternatifs qui mettent en avant leurs engagements, le premier pour la cause environnementale, le second philanthropique, finance des projets sociaux et environnementaux. Chaque requête tapée sur le moteur de recherche Lilo permet à l’internaute de cumuler une goutte d’eau. Les utilisateurs de Lilo peuvent ensuite attribuer leurs gouttes d’eau transformées en argent réel aux projets de leurs choix.

Tout comme Qwant, DuckDuckGo est un moteur de recherche américain créé en en 2007 s’engage dans la protection des données personnelles. 

Plus d'infos

Ces prestations pourraient également vous intéresser