Lorsque l’on rédige du contenu pour un site web, il faut trouver le parfait équilibre entre la qualité du texte et les différents éléments d’optimisation SEO (Search Engine Optimization, ou « optimisation pour les moteurs de recherche »). Voici toutes les bonnes pratiques à connaître pour écrire des textes à la fois intéressants pour les internautes, et optimisés pour le référencement naturel sur Google

Proposer du contenu de qualité

Rédiger du contenu web de qualité constitue un exercice bien plus complexe qu’il n’y paraît. De nombreux éléments doivent être pris en compte, car il faut répondre aux attentes des internautes, mais aussi aux exigences des moteurs de recherche. 

Publier du contenu unique

La concurrence est forte sur Internet. De nombreux blogs et sites web sont créés quotidiennement dans chaque secteur d’activité. Il est ainsi compliqué de proposer du contenu réellement inédit, à moins de se positionner sur un marché de niche. Lorsque l’on parle de proposer des textes uniques, il ne s’agit pas de publier un contenu sur un sujet qui n’a jamais été traité auparavant. Un même sujet peut être abordé sur différents sites concurrents, compte tenu du marché similaire. Cependant, il doit être traité différemment.

Le contenu ne doit pas être, même en partie, déjà présent sur le web (qu’il s’agisse de son propre site ou de sites concurrents). Les moteurs de recherche interprètent les contenus trop similaires comme étant du plagiat ou un doublon : si un texte présent sur votre site ressemble trop à un autre, le moteur de recherche ne le fera pas apparaître dans les résultats. Il n’y a donc aucun intérêt à dupliquer du contenu. Au contraire, il est indispensable de se distinguer au maximum pour optimiser son référencement. 

Un sujet par article

Réunir un maximum d’informations au sein d’un seul article SEO est déconseillé : mieux vaut traiter une idée par page et focaliser l’optimisation SEO sur cette idée.

Il est en outre préférable de se limiter à un seul sujet par article pour :

  • améliorer la lisibilité du contenu ;
  • augmenter son attrait ;
  • rendre le texte plus compréhensible.

Les sujets complémentaires gagneront à être abordés sur d’autres pages du site. Des liens pourront ainsi être insérés dans le texte pour construire un ensemble thématique de contenus reliés les uns aux autres 

Vous améliorez ainsi votre référencement naturel de deux manières à la fois :

  • en produisant des contenus spécifiques à une intention, à une expression clé
  • en reliant ces éléments par des liens 

Être attentif à la rédaction

L’élément déterminant pour le référencement d’un contenu est  sa capacité à répondre à l’intention de l’internaute. Cela signifie que s’il quitte la page aussitôt, le moteur de recherche l’interprétera comme étant un signe de mauvaise qualité. Évidemment, cela n’a aucune incidence si cela arrive occasionnellement. Mais si la fréquence est élevée, c’est qu’il y a certainement un souci avec le contenu : texte peu informatif, rédaction médiocre, titre trompeur…

La bonne fréquence de publication

Proposer régulièrement de nouveaux contenus est un point positif pour les moteurs de recherche. C’est pourquoi ces derniers favorisent naturellement les sites souvent mis à jour. Bien sûr, la régularité ne doit jamais se faire au détriment de la qualité : mieux vaut publier chaque semaine ou mois un article de 2 000 mots, informatif et attractif, plutôt que de publier chaque jour un texte court au contenu superficiel. Encore une fois, les moteurs ne s’arrêtent pas à un seul critère pour déterminer si un site est qualitatif ou non. 

Optimiser les textes pour le référencement naturel

Pour optimiser le référencement naturel, la qualité du contenu ne suffit pas, il faut également savoir comment l’optimiser pour les moteurs  de recherche.

Identifier l’intention de l’internaute perçue par Google

Google cherche, pour chaque mot clé tapé, à classifier l’intention de l’internaute qui effectue la recherche. Est-il en phase d’information ? De considération ? D’action ? Souhaite-t-il à ce titre des contenus informatifs, ou des listings E-commerce, voire des contenus comparatifs ? 

La détection de l’intention utilisateur perçue par Google sera importante afin de lui proposer le type de contenu qui répondra à cette intention.

Hiérarchiser les contenus

La qualité d’un contenu passe aussi par sa lisibilité. Pour ce faire, les titres et sous-titres sont très utiles. Ils rendent le texte plus plaisant à lire pour l’internaute, et facilitent le travail des moteurs de recherche.

Pour hiérarchiser le texte, il faut utiliser les balises <h1>, <h2>… jusqu’à <h6>. Ce sont les balises de titres et sous-titres, à ne pas confondre avec la balise <title> qui, elle, indique le titre SEO  qui sera affiché dans la page de résultats du moteur de recherche. 

Dans l’idéal, les titres doivent être courts, impactants et contenir des mots-clés.  Si ces derniers sont placés au tout début des titres, cela améliore encore le référencement.

Utiliser des mots-clés pertinents

Les mots-clés sont définis en fonction du secteur d’activité du site web. Il faut donc identifier ceux qui sont pertinents pour chaque article. L’outil Google Adwords est particulièrement utile pour trouver les mots-clés le plus souvent recherchés par les internautes.

Cependant, il ne faut pas se focaliser uniquement sur les plus populaires : leur popularité augmente le nombre de concurrents qui vont également les utiliser. Le texte aura donc plus de difficultés à se distinguer. Il sera ainsi intéressant d’utiliser, en complément, des mots-clés moins utilisés, mais tout aussi pertinents. Ils viendront enrichir la sémantique du texte et aideront à améliorer le référencement. 

 Bien doser les mots-clés

Les mots-clés sont importants dans l’optimisation du référencement naturel, mais il ne faut pas en abuser. Si un mot-clé est particulièrement populaire, l’insérer un trop grand nombre de fois sera contreproductif. De plus, cela entraîne de nombreuses répétitions, qui alourdissent le texte et le rendent moins agréable à lire. Pour éviter cela, pensez aux mots-clés à longue traîne (une expression contenant le mot-clé). Ils permettent de varier les formulations et améliorent le SEO.

Insérer des liens

Les moteurs de recherche, comme Google, prennent en compte les liens présents dans un texte pour juger de sa qualité. Il y a donc tout intérêt à en insérer dans les contenus pour rediriger les internautes vers d’autres pages du site. On parle alors de maillage interne.

Bien sûr, la pertinence reste la clé. Ces liens doivent, par exemple, permettre d’approfondir le sujet abordé, de sourcer un fait présenté ou de mener l’internaute vers l’action qu’on attend de lui : Achat, formulaire de contact, téléchargement …

Optimiser les images

Ajouter des images aux contenus permet d’égayer, d’ajouter une information ou d’aider à la compréhension du texte. Ces images doivent être de qualité et avoir du sens. Il faudra également penser à compresser les images pour ne pas ralentir le chargement de la page.

Optimiser un texte pour le référencement naturel demande de tenir compte à la fois du fond et de la forme. Un contenu de qualité mal optimisé n’aura que peu de visibilité. De même qu’un contenu médiocre, d’un point de vue rédactionnel et informatif, même s’il respecte certaines règles, sera pénalisé par les moteurs de recherche. Il est donc nécessaire de tout prendre en compte, et d’y ajouter une solide connaissance du fonctionnement des algorithmes sémantiques utilisés par Google pour produire la bonne optimisation. C’est à cette condition que les contenus pourront être proposés dans les premiers résultats de recherche des internautes.

Les pôles SEO & Rédaction de Mediaveille intègrent toutes les coméptences pour produire des textes assurant un meilleur référencement aux sites qui les publient. Contactez nos équipes conseil pour étudier ensemble votre stratégie Content marketing, en y incluant la strate SEO indispensable à son succès.

Plus d'infos

Ces prestations pourraient également vous intéresser