Legal-easy

CGV-Pro interview Mediaveille : Tout savoir sur le contrat de référencement

IMG_7900Yohann Delahaye – Directeur Opérationnel de Mediaveille a répondu cette semaine aux questions de CGV-pro.fr (appelé aussi Legal’easy).

L’idée était de faire bénéficier aux lecteurs du blog et du site de l’expertise de Y. DELAHAYE, en matière de contrat de référencement tout en partageant les lecteurs du site des techniques, des conseils, mais aussi des erreurs à éviter.

 

Retrouvez l’intégralité de l’article sur CGV-pro.fr

 

1- Pouvez- vous présenter en une minute votre agence ? Expliquer en quoi consiste une agence SEO ?

Mediaveille est une agence comptant 15 ans d’expérience présente à Rennes, Paris et Nantes. Elle met son expertise au profit de ses clients (de toute taille et tout secteur d’activité) grâce à sa spécialisation en développement d’audience, optimisation de conversion et fidélisation dans le parcours client. Pour cela, MEDIAVEILLE dispose de 30 collaborateurs répartis sur 8 pôles de compétences : stratégie digitale, webanalyse, webmarketing, veille stratégique, réseaux sociaux, ergonomie, formations et bien entendu, le référencement naturel.

bg-header-mediaveille

2- Qu’est-ce qu’un contrat de référencement ?

Ce contrat de référencement est un document contractuel présentant le champ d’action du référenceur qui indique précisément les prestations de l’agence sur le ou les site(s) de l’annonceur. Il est signé par le client et l’agence au préalable.

Qu’implique-t-il pour les parties ?

=> pour le référenceur : il s’agit de l’obligation de réaliser la prestation définie, une phase d’ audit et la formalisation des recommandations entre autres grâce à un accès aux outils de statistiques du site.

=> pour le client : il s’agit de de répondre aux questions du référenceur pour développer la stratégie la plus adaptée au site et bien entendu le paiement de la prestation réalisée.

A quoi s’engage exactement une agence dans un contrat de référencement ? S’agit-il d’obligations de moyen ou de résultat ? Et qu’est-ce que cela implique ?

Toute agence ayant une démarche déontologique dans ses recommandations vis-à-vis des moteurs de recherche ne s’engage jamais sur les résultats précis car c’est tout simplement impossible. Il s’agit donc d’une obligation de moyen car le succès de ce projet est conditionné par une action tripartite : agence web / client / référenceur, variable selon la pression concurrentielle du secteur et selon les évolutions de Google.

Quand une agence s’engage sur un résultat et que le résultat n’est pas atteint, que se passe-t-il ?

Il est difficile pour nous de répondre à cette question car nous ne sommes pas concernés par ce type de cas.

 

3- Quand l’obligation est une simple obligation de moyen, à quoi l’agence s’engage ? Est-il tout de même possible d’engager la responsabilité de l’agence ?

L’agence s’engage auprès de son client à apporter tout son savoir-faire et son expertise en la matière, à diagnostiquer son ou ses sites pour lequel il est éditeur puis livrer des audits avec ses recommandations correctives pour maximiser la mise en avant de leurs contenus aux yeux des moteurs et par conséquent, développer leur audience naturelle. Par ailleurs, grâce à un suivi mensuel permanent, l’agence s’engage à formaliser des recommandations complémentaires et réactives conformément aux résultats obtenus mais aussi en fonction de l’évolution de l’algorithme des moteurs de recherche.

 

GGMV[1]4- Pouvez-vous à l’avance évaluer le résultat ?

L’agence Mediaveille grâce à sa longue expérience SEO et ses outils internes est en capacité de réaliser un diagnostic initial et d’identifier les potentiels d’audience à venir de son client. L’objectif est croiser le positionnement actuel avec les tendances de recherche des internautes pour estimer le delta mais aussi benchmarker ses principaux concurrents afin d’identifier les bonnes pratiques SEO du secteur.

Où l’aléa occupe une place importante dans le contrat de référencement ?

Il faut être vigilant sur les tendances de recherche des internautes dans son secteur d’activité. Prenons l’exemple du secteur immobilier en crise ou de l’e-tourisme par sa saisonnalité.

D’autre part, il faut être attentif à l’évolution des algorithmes des moteurs et des orientations stratégiques des clients (ex : suppression d’une gamme, évolution du nom de marque, réorientation des cibles…)

Enfin, la pression et l’antériorité concurrentielles sur les mots-clés visés par le client auront une incidence sur les résultats obtenus.

 
5- Et de quoi le résultat va-t-il dépendre ?

Le résultat du référencement dépend de plusieurs facteurs:

  1. Avant la prestation, la solution technique du site, son antériorité mais aussi profondeur et richesse des contenus conditionnent la portée des résultats à attendre.
  2. Pendant la prestation, les respect et suivi des préconisations du référenceur par le client sont des facteurs clés de succès indéniables.
  3. Après la prestation, la qualité et l’assiduité de rédaction des contenus sont primordiaux pour maximiser la fréquence et la prise en compte des contenus par les moteurs de recherche.
  4. Enfin, la pérennité et l’enrichissement des actions sur le long terme dans une logique d’amélioration continue permettent d’être en avance sur Internet vis à vis de ses concurrents.
 
6- Avez vous des obligations de résultats sur la durée (par exemple : rester en première page pendant 6 mois) ?

L’agence de référencement a pour objectif de développer l’audience naturelle du site de son client en suivant 3 indicateurs transparents, réalistes et objectifs : l’évolution de l’audience naturelle issue des moteurs, l’évolution du nombre de pages indexées mais aussi et surtout les conversions (ventes réalisés, visites, formulaires remplis…). Auparavant, nous pouvions connaitre le détail des expressions clés afin de reconstituer l’audience (Not Provided – voir notre précédent article sur le sujet ). Aujourd’hui, le positionnement n’est plus un indicateur objectif car il était déjà dépendant de l’historique de navigation et à présent du terminal, lieu et moment de la requête donc d’autant plus propre à chacun des internautes.

 
7- Un contrat de référencement est-il au mois ? A l’année ? Pourquoi ?

Un contrat de référencement s’établit à l’année car s’inscrit dans une démarche à moyen terme. En effet, entre la définition de la stratégie de référencement naturel avec phase de formalisation des audits et recommandations puis la mise en œuvre de celles-ci jusqu’à la mesure des résultats obtenus, il s’écoule plusieurs mois. Notre expérience nous conduit à préconiser à nos clients de construire une stratégie sur plusieurs années pour exploiter pleinement le potentiel offert par le SEO qui est pour rappel la source d’audience de loin la plus ROIste.

 
8- Le client a-t-il des obligations ? Lesquelles ?

Pour s’assurer du succès de cette prestation, il est impératif que la mise en place et le respect des recommandations formalisées par l’agence le soient dans un temps imparti.

Par ailleurs, il est préférable de partager ses orientations digitales prises ou mieux à venir, afin que celles-ci ne nuisent pas aux actions de référencement voire surtout à les amplifier

 
9- Comment le client rémunère l’agence ? Y a-t-il un fixe ? Un variable ?

=> Le plus souvent, l’agence est rémunérée sur la base d’un forfait annuel fixe. Celui-ci présentant un plan d’action sur les 12 mois à venir mais peut dépendre aussi du temps alloué par l’équipe projet dédiée

 
10- Qu’est-ce que la fraude au référencement ?

Les moteurs de recherches et notamment Google ont établi une liste de bonnes pratiques (Guidelines). Cependant, en référencement naturel, les résultats ne sont pas instantanés et il faut la plupart du temps plusieurs mois avant de pouvoir les mesurer. La fraude en référencement consiste en l’utilisation de techniques dites « Black Hat » (évoquées au SEO Camp de Nantes ici), ne respectant pas ses bonnes pratiques. Celles-ci ont un résultat parfois plus rapide mais également plus éphémère. En effet, Google veille de façon automatique et manuelle et sanctionne de plus en plus vite les sites « fraudeurs ».

 
11- Quelles seraient les conséquences d’une fraude au référencement pour le client ?

Lorsque Google se rend compte que l’on essaie de tromper ses résultats, la sanction est lourde de conséquence pour l’affichage de votre site dans les résultats de recherche. Cela se traduit par :
* une baisse de positionnement importante sur un seul mot-clé (souvent le plus important pour votre entreprise), donc une chute d’audience
* une disparition temporaire de Google (appelé « bac à Sable » ou « Sandbox »)
* une suppression définitive de Google (appelé « Blacklistage »)

 
12- Comment peut-il s’en prémunir ?

Le meilleur conseil est de travailler avec une agence respectueuse des pratiques grâce à ses références et historiques démontrant son expertise.

 
13- Avez-vous un dernier conseil, une dernière remarque, une précision dont vous voudriez nous faire part ?

Dans une stratégie digitale efficiente, le référencement naturel reste le levier prioritaire à travailler dans 2 axes :

1 – Couvrir les demandes des internautes

2 – Limiter à moyen et long terme ses investissements en référencement payant (SEA : Google Adwords)

Pour en savoir plus, nous vous invitons à visiter leur site:logo legaleasy

 

Notre équipe d’experts en référencement naturel SEO est à votre écoute pour répondre à vos questions, n’hésitez pas à les contacter.